Depuis environ 8 ans, nous faisons fièrement partie du Réseau Églises vertes. Merci à Norman Lévesque qui nous a incités à entrer dans ce projet. Concrètement, que s’est-il passé depuis ce temps, dans notre communauté chrétienne, en ce sens? 

 En fait, il s’agit plutôt de choses simples et pas nécessairement visibles à l’œil du pratiquant du dimanche, mais néanmoins très importantes. Nommons quelques-unes de nos initiatives :

+ Dans un premier temps, presque toutes les ampoules incandescentes de l’église et du presbytère ont été changées pour des ampoules fluo-compactes; puis, avec l’évolution de la technologie, nous avons changé celles-ci pour des ampoules DEL (à diodes électro-luminescents), de moins en moins chères à l’achat, beaucoup plus durables que les incandescentes et même les FC (qui malheureusement contiennent du mercure et sont problématiques si elles se brisent, donc à éviter), et vraiment très peu gourmandes en énergie. Par exemple, une ampoule DEL équivalente à une incandescente de 60 watts ne consommera qu’environ 9 watts et durera 20 fois plus de temps (approximativement). Il reste à changer les fluorescents (néons) dans le sous-sol du presbytère, mais cela constitue un investissement financier majeur que nous ne pouvons faire en ce moment.

+ Nous travaillons aussi à trouver à court terme une bonne solution de remplacement DEL pour les luminaires HIC dans le plafond de l’église. Ceux-ci consomment un énorme 250 watts chacun. La solution de rechange que nous essaierons bientôt, utiliserait environ 85 watts de moins, l’unité.

+ La plupart de nos décorations de Noël et autres éclairages décoratifs et pour visuels liturgiques sont maintenant des DEL.

+ Lorsque nous avons eu à remplacer la fournaise, nous avons opté pour un modèle 15 à 20% plus efficace.

+ Chaque fois que nous avons dû changer une toilette, nous avons choisi un modèle qui consomme peu d’eau (logement / église / sous-sol du presbytère).

+ Nous recyclons et réutilisons tout ce qui est possible et avons installé des bacs bleus ou verts un peu partout (comme le papier; nous lavons les ustensiles et les coupes de plastique, et au presbytère, pour nos pauses-café, nous utilisons des tasses lavables).

+ Nous avons complètement éliminé l’usage de verres en styromousse. Nous achetons des verres compostables lorsque nous ne pouvons utiliser de la vaisselle lavable.

+ Chaque fois que nous cassons la croûte en petit ou grand groupe, nous déposons dans les bacs bruns à compost les restes de table, les serviettes de papier, le marc de café (dans mon logement, dans ma vie personnelle, je fais la même chose, évidemment).

+ Parlant de papier, nous achetons le plus souvent possible du papier FSC (respectueux de la santé de nos forêts) (https://ca.fsc.org/fr-ca), tout comme nous privilégions le café équitable et biologique.

+ Le plus possible, nous utilisons des produits de nettoyage qui sont biodégradables, et depuis peu, nous avons radicalement opté pour des produits naturels (huiles essentielles, vinaigre, bicarbonate, etc.).

+ Depuis quelques années déjà, nous vous offrons la possibilité de recycler les piles usagées; nous recueillons aussi les attaches et sacs de pains, les goupilles de cannettes, les cartouches d’encre vides et les lunettes (voir petit meuble à quatre tiroirs, à votre droite en entrant dans l’église).

+ Nous avons changé les gros lampions avec cartouches en plastique pour des lampions en verre réutilisables, et notre fournisseur (chandelles Traditions) utilise de plus en plus de l’huile végétale plutôt que du pétrole pour sa cire.

+ Lorsque possible, nos Ados de la Paix enfilent leur chandail ‘Brigade Église Verte’ pour aider les gens à bien trier entre déchets/recyclage et compost. De plus, ils tournent des vidéos de conscientisation, présentées à la communauté célébrante ainsi que sur nos plateformes médiatiques.

(À SUIVRE)