Le jour de Pâques, à la télé (LCN), reportage sur la messe de Pâques à Rome et sur la bénédiction ‘Urbi et orbi’ de notre pape. Puis, un reportage sur les églises qui ferment, au Québec, depuis dix ans… Plutôt déprimant… Pas un mot sur tout ce qui s’est vécu de remarquable dans nos communautés chrétiennes québécoises, et pourtant… Vraiment dommage.
Si les médias ne le font pas, moi je veux, pour ma part, souligner l’excellent travail qui s’est accompli ici et a attiré des foules plus nombreuses que l’an dernier encore. En calculant rapidement, j’en étais au nombre de plus de 60 bénévoles (vous comprenez pourquoi je ne fais pas ici de liste de noms!) qui ont contribué de près ou de loin à la conception, la réalisation et le déploiement des différentes célébrations de la Semaine Sainte, du week-end des Rameaux et de la Passion jusqu’aux messes de Pâques, incluant les Jeudi et Vendredi Saint, sans oublier la grandiose Veillée pascale. Et comme à l’habitude, à la messe familiale pascale, nous avons rempli le jubé et avons dû ajouter des dizaines de chaises pour accommoder l’assemblée. Quoi qu’on en dise dans notre société, les gens viennent chercher quelque chose de précieux pour eux et leur famille, c’est clair. Nous constatons une réelle soif spirituelle. Rien n’oblige nos contemporains à se rassembler ainsi pour la Semaine Sainte et Pâques. Surtout avec la mauvaise presse qu’on fait à notre Église, en notre époque. Je rends donc grâce à Dieu pour ces frères et sœurs avec qui nous avons pu partager ces moments très intenses et beaux. Notre vie quotidienne en sera enrichie.
À toutes les personnes impliquées –souvent en coulisse- j’exprime ma reconnaissance et ma gratitude. Derrière ces déroulements de cérémonies qui semblent si simples et faciles à accomplir (c’est bon signe!) se cachent énormément de lectures, de prière, de réflexion, de réunions, de partage, d’ «huile de bras», de talents et de créativité mis en œuvre. Merci infiniment! Nous ne le faisons pas pour «épater la galerie», mais par amour du Seigneur et de la communauté ecclésiale. Notre thème annuel «En Église, on sème» s’est admirablement déployé tout au long du Carême et des Jours Saints, et cet élan se poursuivra sans doute durant le temps pascal dans une croissance continue de notre vie spirituelle et chrétienne. Que Jésus-Ressuscité vous bénisse et vous comble!
Mes derniers mots aujourd’hui vont à notre archevêque Christian Lépine qui a généreusement accepté mon invitation de venir célébrer avec nous, en ce troisième dimanche de Pâques. C’est un beau cadeau que de rencontre notre ‘bon berger’ diocésain. Je suis très reconnaissant qu’il prenne le temps, au cœur d’un agenda incroyablement rempli, de venir nous rencontrer sur le terrain et découvrir en personne notre belle église fraîchement repeinte et, surtout, notre communauté chrétienne dynamique dans sa foi et ‘tricotée serrée’ dans sa communion. Ce sera mutuellement un réconfort et une appréciable joie pascale!